Blog: Cinq conseils pour la constitution d’un stock de pièces détachées

Labelexpo Europe 2019
11 December 2018
Labelexpo Europe 2019
11 December 2018

Blog: Cinq conseils pour la constitution d’un stock de pièces détachées

Par Rik van Uhm, Projectmanager Parts Supply Chain de Contiweb

Comme nous l’avons expliqué dans un précédent blog à partir d’un exemple pratique, un stock de pièces détachées peut contribuer de manière significative à réduire les temps d’arrêt imprévus en cas de panne. Il est bien sûr impossible pour un imprimeur d’avoir toutes les pièces en stock. D’une part, parce que l’investissement est bien trop important et, d’autre part, parce que le stockage des pièces représente un coût, ne serait-ce que si l’on prend en considération l’espace occupé par les pièces.

En tant qu’imprimeur, à quoi devez-vous faire attention pour sélectionner les bonnes pièces ?
Voici une liste des conseils les plus importants :

1. Budget

Il est tout d’abord important de définir à l’avance le montant du budget à investir dans les pièces de rechange. Si le budget est limité, il est alors possible de couvrir un risque substantiel en mettant en stock plusieurs pièces de moindre valeur. Si le budget disponible est plus conséquent, cela vaut certainement la peine de prendre également en compte des composants d’une valeur plus élevée.

2. Pièces critiques

Il est important de se concentrer uniquement sur les pièces critiques. Un composant est considéré comme critique si, en cas de panne de ce composant, la vitesse ou la qualité de la production diminue nettement, ou si la machine s’arrête complètement. Il peut s’agir de pièces qui ne sont pas nécessairement chères, comme un fusible ou un roulement, mais aussi de composants d’une valeur supérieure, comme un contrôleur. Il n’est pas nécessaire d’inclure dans le stock un composant qui, même s’il est défectueux, permet à la machine de continuer à fonctionner pendant un jour ou plus sans trop affecter le reste de la rotative. Il est toutefois fortement conseillé de vérifier si le fournisseur dispose de ces pièces dans son inventaire standard. En effet, si un tel composant tombe en panne, le fournisseur doit être en mesure de le livrer rapidement afin que le défaut puisse être réparé avant qu’il ne cause des problèmes.

3. Durée de vie moyenne

Pour pouvoir déterminer correctement les pièces qu’il faut avoir en stock, il est important de tenir compte de la durée de vie moyenne prévue d’un composant. Les composants critiques avec une durée de vie moyenne plus courte sont davantage susceptibles de tomber en panne à court terme. Toutefois, cela n’exclut pas la prise en compte de pièces dont la durée de vie utile est plus longue dans la composition du stock.

4. Disponibilité

La disponibilité de la pièce est également un critère important. Toutes les pièces ne sont pas faciles à approvisionner. Prenez un moteur, par exemple. Il s’agit d’une pièce d’une valeur plus élevée, souvent disponible en plusieurs versions différentes. De ce fait, de nombreux fournisseurs ne les ont pas toujours en standard dans leur inventaire. Il est également possible que le fournisseur ait le moteur en stock mais qu’une programmation avec un logiciel particulier ou des réglages spécifiques au client soient nécessaires avant de pouvoir le livrer. Par conséquent, le délai de livraison peut être de plusieurs jours voire, dans le pire des cas, de plusieurs semaines.

5. Nombre de répétitions d’une même pièce sur une machine

Pour terminer, il est utile de savoir si une pièce est répétée plus d’une fois sur une machine. Si une même pièce est installée plusieurs fois sur la machine, le risque de panne est plus élevé. De plus, vous aurez sur-le-champ une meilleure couverture des risques en ayant un tel article en stock, dans la mesure où il sert de pièce de rechange pour plusieurs endroits. Bien entendu, ceci s’applique également si une même pièce se retrouve sur plusieurs machines.

Somme toute, la détermination d’un stock satisfaisant de pièces détachées est une tâche difficile et chronophage. S’il est facile d’identifier les pièces qui ont déjà été défectueuses par le passé, qu’en est-il des pièces qui ne sont pas (encore) tombées en panne ? Dans quelle mesure la durée de vie prévue d’une pièce est-elle réaliste ? Comment puis-je déterminer si un composant est critique ? C’est pourquoi, de nombreux clients choisissent de ne garder qu’un nombre limité de pièces détachées en stock avec tous les risques que cela comporte. Nous évoquerons cette question plus en détail dans un prochain blog.

Contiweb a développé un outil avancé qui compile un kit personnalisé de pièces de prévention d’arrêt machine (Uptime Kit) avec des éléments en adéquation avec vos machines et votre budget. Cet outil vous permet de créer des packages pour une ou plusieurs machines. De plus, différents paramètres permettent de personnaliser entièrement le kit en fonction des besoins du client. Cliquez ici pour plus d’informations.